Présentation d’Artéfacts Spectacles

Acteur de l’insertion des professionnels du spectacle vivant, l’association Artefacts Spectacles (créée en 2014) a dans les premières années de son existence répondu à un besoin d’encadrement juridique des projets portés par les artistes qui relèvent de l’intermittence. Elle héberge donc principalement les activités de musiciens, de comédiens et de danseurs, en produisant et administrant leurs projets artistiques. L’association a les licences d’entrepreneur de spectacles 2 et 3.
Pour rendre compte de son activité de production, nous pouvons rappeler que l’association a facturé 112 prestations (spectacles et activités annexes) en 2016. Cela s’est traduit par le salariat de 68 artistes pour un volume de 309 fiches de paie, pour un équivalent de 3 694 heures travaillées, et un chiffre d’affaires de 95 000 euros.
Depuis 2016, l’association s’est rapprochée de la Coopérative d’Activités et d’Emplois Artefacts pour renforcer son offre d’accompagnement en direction des artistes : la coopérative propose à ceux qui sont suivis par l’association de bénéficier de formations dans le champ de l’entrepreneuriat. De la même manière, la CAE s’appuie sur l’association pour encadrer juridiquement les activités des entrepreneurs qu’elle accompagne et qui relèvent de l’intermittence.
Depuis 2017, l’association a ouvert une nouvelle branche, technique, à ses activités. La Région Centre-Val-de-Loire lui a en effet confié la gestion du parc matériel autrefois portée par Culture O Centre. L’association offre ces services à toute structure de droit public ou privé relevant du champ de l’économie Social et Solidaire, selon la loi du 31 juillet 2014.
Artefacts Spectacles va développer des activités techniques autour du parc, en ajoutant à la location de matériel des possibilités de construction, de réalisation de kits d’actions culturelles, de formation… C’est activités prendront forme tout au long de 2017, après un processus de concertation et de co-construction.
Parallèlement, l’association développera un projet dans le champ de l’insertion en organisant la prise en charge de personnes éloignées de l’emploi. Entre janvier et juin elle travaillera à préparer la création d’un chantier d’insertion continue à démarrer dès le 1er juillet 2017. D’ici là elle travaillera au développement et à la structuration du projet.

 

Ce projet s’inscrit dans le sens des décisions prises dans le cadre des États Généraux de la Culture en Région Centre-Val de Loire (proposition numéro 15 consultable ici).